CHIRURGIE ADULTE

Nez et Cloison nasale

Le “nez” est en fait une structure anatomique complexe qui comprend schématiquement :

        LA PYRAMIDE NASALE

C’est ce que l’on appelle communément le nez dont la taille, la forme sont extrêmement variable d’un sujet à l’autre . Il détermine l’identité du visage d’un individu. La chirurgie de la PYRAMIDE NASALE est détaillée dans la rubrique RHINOPLASTIE.

      LES FOSSES NASALES

Elle comprends la CLOISON NASALE séparant les 2 narines, les CORNETS (structures muqueuses situées de part et d’autre de la cloison) et en arrière la CAVUM.

LA CHIRURGIE DES FOSSES NASALES

Elle est proposée pour les problèmes suivants :

  • Nez bouché par une cloison nasale déformée
  • Allergie en cas d’un traitement bien conduit et bien suivi on peut proposer une chirurgie de réduction de la muqueuse nasale
  • Tumeurs bénignes ou malignes des fosses nasale

LA CHIRURGIE DE LA CLOISON NASALE

Cette intervention est appelée SEPTOPLASTIE,  elle vise à corriger une déviation de la cloison nasale.
Cette déviation peut être de naissance ou suite à un traumatisme.
Elle est proposée en cas d’un problème de nez bouché de manière permanent, important et invalident
Cette déviation est diagnostiqué par le médecin ORL en réalisant une fibroscopie des fosses nasales. Les radio sont inutiles

LA CHIRURGIE DE LA CLOISON EN PRATIQUE

-Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale, c’est une chirurgie courte (45 minutes) qui est pratiquée de manière très courante. Souvent elle est réalisée en AMBULATOIRE (entrée le matin et sortie vers 15h00). Parfois une hospitalisation d’une nuit après l’intervention est nécessaire si la déformation est trop importante.
– On y associe souvent en même temps un chirurgie de réduction des cornets (pour réduire leur taille)

-Il n’y a aucune cicatrice visible puisque les incisions se font dans les fosses nasales, incisions totalement dissimulées.
– Le plus souvent cette chirurgie se fait intégralement par VIDEO-CHIRURGIE endoscopique.

A la fin on n’observe pas d’hématome au niveau du visage ou au niveau des yeux et on me met pas de plâtre au niveau du nez.
Il est nécessaire de poser pendant l’intervention des plaques en silicone dans le nez qui servent de tuteur pour la cicatrisation. Ces plaques totalement invisibles sont retirées par le chirurgien au cabinet une semaine plus tard.

Il s’agit d’un acte extrêmement peu douloureux. Un arrêt de travail d’une semaine est à prévoir.

En aucun cas cette intervention ne modifie la forme du nez